Un système dépressionnaire peu mobile va se positionner la nuit prochaine entre le golfe de Gascogne et l’Espagne. Il stationnera sur cette zone durant les prochaines 24h et véhiculera un flux de secteur Sud-Ouest cyclonique et frais en altitude.

En fin de nuit de mardi à mercredi, un creusement méso-dépressionnaire (dépression de petite dimension) se constituera sur la Catalogne. Il pilotera dans les basses-couches de l’atmosphère des vents de Sud-Est très doux et fortement alimentés en humidité. Dans ce contexte, une forte instabilité atmosphérique va gagner la région. Cette instabilité, couplée à un renforcement du dynamisme atmosphérique, laisse craindre la formation d’orages très pluvieux sur la région, dès demain matin et jusqu’en cours de soirée. Les orages débuteront en fin de nuit sur les plaines des Pyrénées-Orientales, de l’Aude et de l’Hérault. Ils se maintiendront en matinée, tout en balayant rapidement le Roussillon.

En cours de matinée, ils pourront stationner sur l’Hérault et gagneront l’Ouest du Gard ainsi que toutes les Cévennes.

Un premier passage pluvio-orageux très actif est possible vers la mi-journée, plus particulièrement sur l’Hérault (département le plus visé par ces intempéries) et l’Ouest du Gard. Sous ce passage orageux, des intensités pluvieuses très fortes sont redoutées, de l’ordre de 50 à 70 mm en 1h. Le bord de mer et les plaines semblent particulièrement menacées par cette ligne pluvio-orageuse, qui se décalera lentement vers le Gard et la vallée du Rhône en cours d’après-midi.

Après une accalmie de quelques heures, en fin de journée de demain, de nouvelles averses orageuses pourront se constituer en début de soirée entre Biterrois et Minervois. Ces averses se décaleront lentement vers l’Est en cours de soirée et pourront se constituer en une nouvelle ligne pluvio-orageuse, qui balaiera l’Est de l’Hérault et le Gard avant minuit.

Sous ce deuxième passage orageux, ce sont les plaines intérieures et les reliefs qui semblent les plus impactés. Ainsi, sur la totalité de l’épisode, on distingue deux secteurs.

D’abord les plaines du Roussillon, où des cumuls de 30 a 50 mm sont possibles demain matin, localement 60 ou 70 mm en peu de temps. D’autre part, l’Hérault et une bonne partie du Gard, où des cumuls de 40 a 60 mm sont attendus, localement 80 a 120 mm là encore en peu de temps. Très ponctuellement, des valeurs comprises entre 150 et 200 mm semblent possibles entre l’arrière pays Montpellierain et les Cévennes. Il existe ainsi un risque non négligeable de ruissellements intenses dans les zones urbaines, avec inondations dans les secteurs vulnérables. Par ailleurs, le réseau hydrologique secondaire pourrait subir des mises en charge brutales, sous les foyers orageux les moins mobiles. La plus grande vigilance est donc recommandée

AUCUN COMMENTAIRE