Quelques gestes de bon sens peuvent éviter de grandes catastrophes

Tous les ans, notre territoire est durement touché par des feux, ravageant plusieurs milliers d’hectares de forêt et d’espace naturel (friches, champs, landes, bords de voies routières et ferrées…). Cette année, les conditions météorologiques sont propices à ces départs de feu et, après plusieurs semaines passées chez eux, nos concitoyens auront envie de nature. C’est dans ce contexte que nous devons accroître notre vigilance. Nos forêts et nos espaces naturels sont fragiles, il convient de faire preuve de vigilance pour préserver l’ensemble de la végétation sur tout le territoire national. Par des gestes simples, il est possible de réduire considérablement le risque de départ de feu de végétation : en ne stockant pas de combustibles près des habitations (bois de cheminée, peintures, solvants, citernes de gaz ou de fuel), en n’utilisant pas d’outils susceptibles de provoquer des étincelles (meuleuse, disqueuse, débroussailleuse, poste à souder…) à proximité des végétaux surtout quand ils sont secs, en ne fumant pas à proximité de zone de nature comme les friches ou les champs, en ne jetant pas ses mégots au sol. Si des travaux devaient tout de même être réalisés, privilégier les heures les plus fraîches et éviter les jours venteux.
Rappelons que du fait du changement climatique, il est fortement probable que la saison des incendies de forêt s’allonge dans les années à venir et que les incendies soient plus rapides et plus intenses. La hausse des températures asséchant l’ensemble de la végétation, celle-ci représente un facteur de risque important.

AUCUN COMMENTAIRE