Tous les deux mois, le Syndicat Mixte des Nappes Vistrenque et Costières nous informe de la situation des nappes phréatiques au regard notamment des phénomènes météorologiques, dans le cadre d’un suivi piézométrique.

Pour mémoire, notre commune est partiellement baignée par la nappe dite des Costières, secteur de Bellegarde.

Pour consulter la cartographie des nappes Vistrenque et Costières, cliquer ici.

Le bulletin du Syndicat :

Les faibles précipitations connues depuis le mois de décembre 2018 se poursuivent.

En mars moins de 10 mm de pluie ont été enregistrés. Le mois d’avril a été plus arrosé avec 59 mm à Nîmes.

C’est beaucoup moins que la moyenne qui se situe à 105 mm, pour ces deux mois.  

2019, fait suite à une année 2018 exceptionnellement bien arrosée (1038 mm) qui a conduit à une belle recharge des nappes.

En mars et avril 2018, le territoire avait reçu 180 mm de pluie.

Dans le secteur de Bellegarde, le niveau baisse de 30 cm sur la période.

Il est inférieur de 15 cm à celui enregistré le 1er mai 2018. Il reste conforme aux moyennes inter-annuelles.

Conclusions :

Le bénéfice de la recharge connue en 2018 se fait encore sentir, malgré un hiver peu pluvieux.
La situation reste globalement conforme aux moyennes interannuelles sur la nappe de la Vistrenque.

Seuls le secteur des calcaires à Vergèze, où les karsts accusent l’absence de pluies hivernale, le secteur amont de la nappe (Bezouce – Courbessac) et le secteur de Garons, montrent un début de déficit.  

Sur les nappes des Costières la situation reste conforme aux moyennes inter-annuelles.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser une observation