Bulletin de situation de l’EPTB Vistre Vistrenque – Mai 2021

Bulletin de situation de l’EPTB Vistre Vistrenque – Mai 2021

Situation au 4 mai 2021 et évolution de la situation depuis le 1er avril 2021

Le mois d’avril fait exception aux mois qui le précèdent, car il enregistre une pluviométrie conforme aux normales ! En effet, un premier épisode pluvieux de faible intensité s’est déroulé les 10 et 11 avril donnant 8 mm de pluie sur Aigues-Mortes et une trentaine sur le secteur de Nîmes. Fin avril, début mai un second épisode pluvieux, procure 40 mm sur Aigues-Mortes et entre 40 et 80 mm sur le secteur de Nimes et Saint-Gilles.   Bien évidemment ces épisodes pluvieux, à eux seuls, ne sont pas en mesure de compenser le déficit installé depuis de long mois.   Ce bulletin examine l’impact des pluies sur les nappes le 4 mai, car le 1er mai se trouvait en plein épisode pluvieux.    

Nappe de la Vistrenque

 

Dans le secteur central, au Mas Faget, les pluies connues durant le mois d’avril contribuent seulement à stabiliser le niveau. Le 4 mai, le niveau reste bas et inférieur de 70 cm à celui du 1er mai 2020.   
Vers Nîmes et Caissargues, les épisodes pluvieux d’avril compensent la baisse du niveau qui, au final, reste stable sur la période. Le niveau est très bas et inférieur de 70 cm à celui du 1er mai 2020.
 
Dans le secteur le plus aval, au sud du Cailar, là aussi, les pluies ont seulement permis de stabiliser le niveau, qui reste bas et inférieur de 15 cm à celui de l’an dernier à la même date.

Zones d’alimentation

Dans les zones d’alimentation de la nappe, les pluies du mois d’avril ont eu un impact globalement positif, mais hétérogène selon les secteurs. Cela s’explique par la   disparité des cumuls de précipitation mesurés sur le territoire.
Dans le secteur nord à Courbessac, en bordure des calcaires, seul le deuxième épisode pluvieux impacte le niveau de la nappe qui remonte (+20 cm) pour retrouver un niveau comparable à celui de début avril. Début mai, le niveau est très bas et inférieur de 1,20 m à celui de l’an dernier à la même date.
A Bezouce, comme à Nîmes Courbessac, le niveau baisse en avril et remonte à la faveur du 2e épisode pluvieux (+20cm), restaurant ainsi le niveau de début avril.
Dans le secteur de Vergèze, où les calcaires se remplissent et se vidangent beaucoup plus rapidement que la nappe de la Vistrenque, les pluies ont été bénéfiques et le niveau remonte de 1,10 m sur le mois d’avril. Toutefois, le déficit était tellement marqué que ces pluies restent insuffisantes pour restaurer une situation plus proche des moyennes interannuelles. Le niveau, inférieur de 2,75 m par rapport à celui du 1er mai 2020, reste très bas.
A Uchaud la situation suit la même tendance qu’à Vergèze, mais de manière atténuée. Les pluies, bien que bénéfiques, sont insuffisantes pour combler le déificit.
Sur la bordure Nord des Costières à Garons, la faible épaisseur de l’aquifère induit des fluctuations importantes du niveau de la nappe. Celui-ci enregistre deux pics à la faveur des épisodes pluvieux. Le niveau remonte donc de 85 cm en avril ce qui permet de limiter le déficit, mais le niveau reste toujours très bas.

Nappes des Costières

Dans le secteur de Bellegarde, les pluies permettent de stabiliser le niveau en avril. Début mai, il reste modérément bas et inférieur de 25 cm à celui de l’an dernier à la même date.
Dans le secteur de Saint-Gilles, les épisodes pluvieux successifs compensent la baisse du niveau, qui au final reste stable sur la période. Le niveau est modérément bas et inférieur de 35 cm à celui du 1er mai 2020.

Conclusion

La recharge très limitée de l’automne et l’hiver 2020/2021 plaçait les nappes Vistrenque et Costières dans une situation déficitaire, début avril.   Les épisodes pluvieux survenus en avril ont un impact limité sur les nappes. En effet, les pluies ont été extrêmement favorables à la végétation en pleine croissance et ont contribué à limiter les prélèvements, notamment en terme d’arrosage. Aussi sur la plupart des secteurs, les pluies ont seulement contribué à stabiliser les niveaux. Seules les zones d’alimentation (notamment le secteur de Vergèze) et les Costières enregistrent une hausse de leur niveau qui contribue à limiter partiellement le déficit enregistré depuis plusieurs mois. Ce répit sera très probablement d’une durée limitée.   Toutefois, l’épisode pluvieux en cours pourrait rallonger cette période de répit. La situation des nappes sera donc à nouveau examinée début juin.
Rappelons que le Préfet du Gard, a placé l’ensemble du département en vigilance sécheresse. Aucune mesure de restriction n’est obligatoire à cette heure, mais chacun est invité à adopter une gestion la plus économe possible de l’eau pour limiter les impacts sur les nappes. Les mesures sont consultables sur le site de la DDTM30.     

Carte de situation au 4 mai 2021


Evolution du niveau dans le forage du Mas Faget en mètre NGF depuis le 1er janvier 2001
 
EPTB Vistre Vistrenque Gestion des rivières et des eaux souterraines
2bis rue entre vignes – 30470 Aimargues – contact@vistre-vistrenque.fr
Les rapports d’activités 2019 de la CCBTA soumis au Conseil Municipal

Les rapports d’activités 2019 de la CCBTA soumis au Conseil Municipal

Le 20 mai prochain, le Conseil Municipal sera appelé à acter la présentation du rapport d’activités générales 2019 de la Communauté de Communes de Beaucaire Terre d’Argence, ainsi que le rapport d’activités 2019 du service de collecte des ordures ménagères.

Ces documents, validés par le Conseil Communautaire, peuvent être consultés par le public :

Rapport d’activités 2019 : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2021/05/Rapport-dactivites-2019-CCBTA.pdf

Rapport 2019 du service de collecte des ordures ménagères : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2021/05/Rapport-OM-2019-CCBTA.pdf

Prospection naturaliste dans le quartier de Peire Fioc

Prospection naturaliste dans le quartier de Peire Fioc

Dans le cadre de la procédure – en cours – de révision du Plan Local d’Urbanisme, une étude d’impact environnemental a été confiée au Cabinet Barbenson Environnement (CBE) de Vendargues (Hérault), en perspective d’un aménagement urbain du quartier Peire Fioc.

L’étude débute ce jeudi 22 avril 2021 par une première prospection naturaliste ciblée sur la faune aviaire : il s’agira notamment d’étudier les oiseaux présents sur le site, en condition diurne (de 7h à 12h) puis nocturne (de 21h à 23h).

Ne soyez donc pas surpris d’entendre quelques appeaux ou d’apercevoir quelque lumière insolite, au cœur du quartier, au milieu de la nuit…

Lutte contre le décrochage scolaire des jeunes : Rencontre entre les élus et La Mission Locale

Lutte contre le décrochage scolaire des jeunes : Rencontre entre les élus et La Mission Locale

Mr Jean-Marie Fournier Maire de la commune , Mme Cathy Climent  Première Adjointe, Mme Myriam Sevenery Adjointe Déléguée à la petite enfance et Laura Crouzier coordinatrice petite enfance, ont rencontré ce lundi 12 Avril, Mme Melynda Maufroid Directrice de la Mission Locale Jeunes Rhône/Argence et son Président, Didier Vignoles. Cette réunion avait pour but de mener une réflexion concernant l’accompagnement des jeunes décrocheurs, qui sont sortis du parcours scolaire, pour des raisons très diverses. La lutte contre le décrochage scolaire est une priorité et un enjeu dans « la stratégie  Europe 2020, pour que chaque jeune puisse construire son avenir professionnel et réussir sa vie en société ». La loi de Juillet 2019 oblige les jeunes à être en  formation jusqu’à 18 ans. La Mission Locale Jeunes, en première ligne dans ce dispositif, développe un panel d’outils pour guider et orienter les jeunes sortis du système éducatif sans diplôme dans une démarche personnalisée et un accompagnement sur mesure. La difficulté étant, pour la commune, de repérer les jeunes concernés et de les diriger vers la structure.