Vente de fleurs au profit de la Ligue contre le Cancer

Vente de fleurs au profit de la Ligue contre le Cancer

Le CCAS de la Commune, en partenariat avec l’association  » La Belle Époque », organise une vente de géraniums au profit du Comité du Gard Ligue Contre le Cancer le

Samedi 03 Avril 2021 à 9h00 au Marché Couvert

Géraniums – Plantes aromatiques : 3.50 Euros l’unité et / ou 10 Euros par 3.

Vous pouvez télécharger l’affiche ci-dessous:

Covid-19 : ouverture de nouveaux centres de vaccination

Covid-19 : ouverture de nouveaux centres de vaccination

Stratégie vaccinale dans le Gard à partir du 25 Janvier   

De nouveaux centres de vaccination sont ouverts ou vont l’être dans le département du Gard afin d’optimiser le déploiement de la campagne contre la propagation de l’épidémie de la COVID-19 notamment pour permettre aux personnes prioritaires de se faire vacciner plus rapidement.

Qui peut se faire vacciner ?

• les résidents et personnels des EHPAD et Unités de Soins de Longue Durée (USLD) ;

 • les professionnels de santé, les aides à domicile intervenant auprès des personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentant une ou plusieurs des comorbidités suivantes de plus de 50 ans ou atteints de comorbidité suivantes ◦ l’obésité ◦ la BPCO et l’insuffisance respiratoire ◦ l’hypertension artérielle compliquée ◦ l’insuffisance cardiaque ◦ le diabète de type 1 et 2

• les personnes, âgées de plus de 75 ans, séjournant dans les établissements de santé et en service de soins de suites et de réadaptation ;

• les personnes âgées résidant en résidences autonomie, en résidences services et petites unités de vie ;

• les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées.

Depuis le 18 Janvier, la vaccination est étendue

 • aux personnes âgées, de plus de 75 ans, non hébergées en institution.

• aux personnes ayant une pathologie qui les exposent à un très haut risque face à la COVID 19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement à savoir

  • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
  • transplantés d’organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques, selon les critères suivant : au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteints de certaines maladies rares voir la liste sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/liste_maladies_rares_cosv_fmr.pdf
  • atteints de trisomie 21.

Où se faire vacciner ?

A partir du 25 Janvier, voici les 9  Centres de vaccination dans le Gard selon l’arrêté préfectoral 2021-01-0007 du 20 janvier 2021

ALESDepuis le 7 janvierCH – Service de Chirurgie Ambulatoire Avenue du Dr Jean GoubertPersonnel de santé Personnes de + 75 ans (à partir du 18/1)0 809 54 19 19 Doctolib.fr
BAGNOLS-SUR-CEZEDepuis le 18 janvierSalle municipale Léo LagrangePersonnes âgées + 75 ans
BAGNOLS-SUR-CEZEDepuis le 8    janvierCH BagnolsPersonnel de santé
UZESDepuis le 13 janvierCH Uzès – Mas Careiron 16 bis chemin du paradisPersonnel de santé
AIGUES- MORTESDepuis le 19 janvierSalle Flamingo Rue des marchandsPersonnes âgées + 75 ans
NIMESDepuis le 6 janvierCHU CAREMEAU Salle de réunion du plan Blanc Hall 1 niveau -3 Rue du Professeur DebréPersonnel de santé Personnes de + 75 ans (à partir du 18/1)
NIMESÀ partir du 26 janvierSalle omnisport et d’escrime Stade des Costières rez-de-chaussée – Avenue de la BouvinePersonnes âgées + 75 ans
VAUVERTÀ partir du 25 janvierSalle George BizetPersonnes âgées + 75 ans
VILLENEUVE-LES-AVIGNONÀ partir du 25 janvierForum des AnglesPersonnes âgées + 75 ans

Comment prendre rendez-vous ?

Prendre rendez-vous est une condition absolue d’accès au centre de vaccination. Il est vivement conseillé de prendre connaissance du formulaire d’entretien pour préparer sa prise de rendez-vous : une aide précieuse pour réunir les informations nécessaires avant de téléphoner. (en annexe)

Vous pouvez prendre rendez-vous par la plateforme www.sante.fr , depuis le vendredi 15 janvier 2021

En cliquant sur le centre le plus proche de chez vous, un lien hypertexte renverra l’usager sur l’adresse www.doctolib.fr pour réserver ses deux créneaux de vaccination : l’un pour la 1ʳᵉ injection, l’autre pour le rappel. Il faudra que vous confirmiez ce second rendez-vous.

Vous pouvez prendre rendez-vous via un numéro de téléphone national (0 800009 110)

Un entretien préalable à la vaccination sera effectué lors du rendez-vous afin de vérifier l’éligibilité à la vaccination de la personne. Il est possible au préalable de se rendre chez votre médecin traitant qui fournira un « certificat d’éligibilité à la vaccination ».

Un prochain centre de vaccination sur la commune ?

Un prochain centre de vaccination sur la commune ?

Depuis lundi dernier, la vaccination a été ouverte à un public plus large (lire : Ouverture du dispositif de prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque). La liste des centres de vaccination pour le département du Gard affiche désormais 9 points d’accueil. Qu’en est-il alors de la commune ? Peut-elle accueillir un centre de vaccination au sein de ses infrastructures ?

Il est certain que le centre socio-culturel est en capacité d’accueillir un point de vaccination contre la COVID-19. Des soignants du village se sont également porté volontaires. La municipalité a donc fait part de sa disponibilité pour la mise en place d’un tel centre auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Pour l’heure, cette dernière n’a pas retenu la proposition. Un manque évident du nombre de doses de vaccin limite actuellement l’ouverture de nouveaux centres voire en fait fermer certains, comme sur la commune d’Alès (lire l’article de Midi-Libre à ce sujet).

Comment permettre alors aux personnes vulnérables de se faire vacciner ?

Si les centres gardois les plus proches se trouvent sur la commune de Nîmes, des solutions existent pour s’y rendre. Le conseil régional met à disposition des plus de 75 ans des navettes via leurs cars Lio. Quelques conditions sont requises pour en bénéficier :

  • Avoir plus de 75 ans
  • Être autonome et ne pas avoir besoin d’un transport médicalisé de type VSL
  • Avoir pris rendez-vous pour une vaccination, entre 10h et 15h pour les lundis, mardis, jeudis et vendredis et entre 14h et 17h les mercredis.

Quelle procédure pour bénéficier du dispositif ?

Une centrale de réservation est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Il convient de réserver au plus tard la veille de votre déplacement avant midi au numéro vert (appel gratuit) suivant : 0 805 460 306. Rappelons également que le CCAS a fait parvenir un courrier de recensement des souhaits de vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans.

Ouverture du dispositif de prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque

Ouverture du dispositif de prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque

Depuis lundi 18 janvier 2021, vous pouvez vous faire vacciner contre la COVID-19.

Cette démarche de vaccination volontaire, se déroule avec prise de rendez-vous préalable.

Vous trouverez ci-dessous, la liste des 5 centres de notre département ainsi que les coordonnées à contacter :

Vous devez vous présenter dans le centre vaccination que vous avez choisi, muni :

  • de votre pièce d’identité
  • de votre carte vitale
  • d’un stylo
  • d’un masque
  • d’une ordonnance de votre médecin traitant si vous avez moins de 75 ans.

Pour les personnes de plus de 75 ans, un courrier avec coupon réponse vous sera remis dans votre boite aux lettres dés lundi.

Risque Influenza Aviaire

Risque Influenza Aviaire

Depuis la détection du virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 sur deux cygnes aux Pays Bas le 23 octobre, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe. Des foyers
domestiques et des cas dans l’avifaune sauvage ont été confirmés non seulement aux Pays-Bas mais
également en Allemagne et au Royaume-Uni.
L’accélération de la dynamique d’infection accentue le risque d’introduction du virus en France
via les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages.
Face à cette situation, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie a décidé de
faire passer de « modéré » à « élevé » le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par
l’avifaune en France métropolitaine ou dans les départements traversés par les couloirs de migration
de ces oiseaux sauvages et dans les zones à risque particulier1.
Cette décision a été prise après information des professionnels des filières avicoles et de la fédération
nationale des chasseurs et consultation de l’Office français de la biodiversité.
Julien Denormandie appelle au strict respect des mesures de biosécurité et à la surveillance
accrue de la part des acteurs professionnels, des particuliers détenteurs d’oiseaux, et des
chasseurs.
A compter du 6 novembre, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires dans
l’ensemble des départements classés en niveau « élevé » et dans les zones à risque particulier
(ZRP) :
 claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des
parcours extérieurs pour les animaux ;
 interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours, foires ou expositions) ;
 interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces départements à des
rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
 interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
 interdiction d’utilisation d’appelant.
1 Les zones à risque particulier abritent des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs. La liste des
communes concernées est définie par l’arrêté ministériel du 16 mars 2016 modifié.
Les mesures suivantes sont par ailleurs maintenues obligatoires sur tout le territoire :
 surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ;
 interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée d’un département
cité ;
 vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés
sous filet.
Des dérogations seront envisagées avec les acteurs dans le respect des textes applicables, en
particulier ceux relatifs à la gestion actuelle de la crise Covid.
À ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire. La consommation de viande, foie gras et œufs ne
présente aucun risque pour l’homme.
L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse
qui affecte les oiseaux.


Le service de l’eau dans le contexte épidémiologique

Le service de l’eau dans le contexte épidémiologique

Le délégataire des services publics de l’eau et de l’assainissement, la société VEOLIA, dresse un point d’organisation et de fonctionnement du service de l’eau dans le contexte de propagation de la Covid-19.

> Concernant le service aux administrés

Les sites d’accueil Veolia sont ouverts aux administrés selon les modalités suivantes, pour garantir la sécurité de chacun :

  • Selon la situation locale : L’accès aux sites d’accueil s’effectue principalement sur rendez-vous. Un dispositif de prise de rendez-vous en ligne est mis à disposition sur internet. Il permet aux consommateurs de trouver l’agence la plus proche de chez eux et de choisir le moment de leur visite. La planification par rendez-vous permet de limiter le temps d’attente et de s’assurer plus aisément que la distanciation physique est respectée.
  • VEOLIA met en œuvre un respect absolu des gestes barrières et des consignes des autorités de santé. Ainsi, le port d’un masque est indispensable, à l’intérieur du site. Lors de leur rendez-vous, il est demandé aux consommateurs de se munir de leur masque et de leur propre stylo. Par ailleurs, une désinfection très régulière des locaux d’accueil est effectuée.
  • Si une personne présente des symptômes de Covid-19, VEOLIA ne sera pas en mesure de la recevoir. Le site internet et l’accueil téléphonique sont alors à privilégier.

Les services consommateurs numériques : démarches et informations disponibles 24/7

Dans un contexte de ré-accélération de l’épidémie de Covid-19, le fonctionnement optimal des accueils téléphoniques reste possiblement sujet à des perturbations, pouvant engendrer des délais de traitement épisodiquement plus long qu’à l’accoutumée. 

VEOLIA invite donc les consommateurs à les contacter en priorité sur www.eau.veolia.fr, où ils peuvent effectuer l’essentiel de leurs démarches 24/7, sans avoir à se déplacer. 

Face à une situation dont on ne saurait évaluer avec certitude la durée, les équipes de Veolia sont plus que jamais mobilisées pour mettre à disposition des citoyens consommateurs de services d’eau et d’assainissement, un panel complet de services numériques.

De fait, les derniers mois l’ont plus que jamais prouvé : les services numériques permettent de simplifier la vie des consommateurs, qui plus est en toute sérénité. 

Besoin d’effectuer une demande ou de mettre à jour ses informations personnelles ? D’informations sur la qualité de l’eau, son prix et les éventuels travaux en cours dans sa commune ? De consulter ses consommations et de régler sa facture ? Envie d’opter pour des services pratiques comme le prélèvement bancaire, la mensualisation ou la facture électronique ?… Les sites internet et applications smartphones offrent toutes ces possibilités. Chaque consommateur a notamment accès à un esp@ce personnel sécurisé, pour effectuer toutes ses démarches en toute sérénité, de chez lui.

Beaucoup d’entre eux ont d’ailleurs basculé pendant la crise sur les outils digitaux mis à leur disposition. Qu’il s’agisse de transmission des relevés de compteurs, de règlement de factures voire de questions sur le service, le recours aux services numériques est en très forte augmentation. 

> Surveillance du coronavirus SARS COV-2 dans les eaux usées

Comme nombre de virus, le Sars Cov2 est excrété dans les selles par les individus porteurs qu’ils soient ou non symptomatiques. Les eaux usées sont collectées et traitées au niveau des usines de dépollution. Les analyses réalisées sur ces eaux usées  peuvent donner des indicateurs sur l’état de contamination de la population raccordée en amont. 

Les publications scientifiques récentes ont montré que la quantité de matériel génétique de virus dans les eaux usées était un indicateur “précoce” de la santé sanitaire de la population, qui permet de connaître la circulation du virus sur le territoire communal et d’anticiper les évolutions de la situation au regard des indicateurs sanitaires tels que les taux d’incidences ou le nombre de cas déclarés de plusieurs semaines.

Cette approche innovante de surveillance épidémiologique dans les eaux usées fait actuellement l’objet de nombreuses recherches et initiatives gouvernementales et internationales. A ce titre, Veolia participe au programme OBEPINE (Observatoire Épidémiologique des Eaux usées), soutenu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation. 150 stations d’épuration ont été sélectionnées par le réseau OBEPINE et seront suivies de façon régulière au sein de l’observatoire.