Procédure d’isolement en cas de covid-19

Procédure d’isolement en cas de covid-19

Au moindre doute, je m’isole

L’isolement doit devenir le centre de notre stratégie contre le virus. Pour ne pas nous contaminer les uns les autres, il est essentiel de nous isoler dès que c’est nécessaire. Au moindre doute et dès les premiers symptômes, je m’isole et je fais un test :

  • si mon test est positif, je reste isolé 10 jours et j’alerte mes contacts ;
  • si j’ai été en contact avec une personnes positive, je me fais tester et je m’isole immédiatement pendant 7 jours, même si mon test est négatif ;
  • si je suis cas contact d’un membre de même foyer, la durée de l’isolement est portée à 17 jours. La levée de l’isolement pourra avoir lieu au 17ème jour, en cas de test négatif réalisé 7 jours après guérison de la personne positive au sein du foyer (qui dure 10 jours). La fin de l’isolement doit s’accompagner du port rigoureux du masque et du strict respect des mesures barrières et de la distanciation physique, en évitant les personnes à risque et en favorisant dans la mesure du possible le télétravail.

Renforcer l’efficacité des mesures d’isolement

Les moyens humains, logistiques et sociaux ont été renforcés pour mieux appuyer l’isolement des cas positifs et de leurs cas contact, en lien avec l’Assurance maladie, les collectivités, les associations. Les personnes identifiées comme cas contact peuvent demander un arrêt de travail en ligne sur le site declare.ameli.fr, notamment lorsqu’elles ne peuvent pas télétravailler.

Après avoir effectué la demande, il est possible de bénéficier d’un arrêt de 7 jours, débutant à la date à laquelle l’Assurance Maladie a informé le demandeur qu’il était cas contact.

Si la personne s’est isolée avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de quatre jours.

Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt, il est possible de demander une prolongation de l’arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires :

  • pendant la durée de l’isolement, l’Assurance maladie procède à un suivi systématique avec 2 à 3 appels téléphoniques sur 7 jours.
  • chaque personne déclarée positive peut se voir proposer (depuis le 20 janvier 2021) une visite à domicile par un infirmier.

J’ai la Covid-19 : comment organiser mon isolement


Un numéro vert national : 0 800 130 000 : un module dédié à l’isolement a été mis en place dans le cadre du numéro vert national (0 800 130 000), afin de donner des conseils sur la gestion de votre isolement ainsi qu’une orientation vers des dispositifs d’accompagnement médicaux ou sociaux si vous en avez exprimé le besoin.

Tester – Alerter – Protéger

La stratégie du triptyque Tester-Alerter–Protéger (T.A.P) doit continuer de s’appliquer.

  • Je me fais tester en priorité en cas de signes de la maladie ou si je suis identifié comme personne contact. Ainsi, je permets aux laboratoires de se concentrer sur les personnes prioritaires.
  • Je communique la liste de tous mes contacts récents à mon médecin traitant et à l’Assurance maladie si j’ai un test positif, pour qu’ils soient alertés rapidement. Ainsi, je participe à freiner la propagation du virus.
  • Je protège les autres en m’isolant pendant 7 jours, si je suis une personne contact.

Bruits de voisinage : quels sont vos devoirs ?

Bruits de voisinage : quels sont vos devoirs ?

Il faut avant tout savoir que le bruit est une nuisance, qu’il est donc réglementé, entre autres par le Code de la Santé Publique et le Code de l’Environnement, et qu’il fait finalement l’objet d’un arrêté préfectoral à l’échelle du Département (n°2008-193-7 du 11 juillet 2008).

Le principe est l’interdiction de tout bruit, de jour comme de nuit, émis sans nécessité ou sans précaution, dès lors qu’il est de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme du fait de sa durée, de sa répétition, ou de son intensité.

Pour éviter toute interprétation forcément subjective des notions de « durée », « répétition » et « intensité », le Préfet a fixé des limites horaires :

Pour les particuliers, les activités bruyantes (jardinage, bricolage, mécanique…) sont autorisées :

  • En semaine de 8h30 à 19h30
  • Le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h
  • Le dimanche et les jours fériés de 10h à 12h uniquement

Pour les professionnels et pour les travaux publics :

  • Du lundi au samedi de 7h à 20h

Ces dispositions ne s’appliquent pas aux activités agricoles visant à la sauvegarde des récoltes (canons à grêle).

Elles ne s’appliquent pas non plus aux chantiers de travaux réalisés en urgence pour nécessité publique.

Et les manifestations festives traditionnelles font l’objet de dérogations permanentes, mais avec une limite horaire fixée par arrêté du maire.

Les infractions sont constatées par la Gendarmerie Nationale ou la Police Municipale, sans mesure acoustique, et donnent lieu à des amendes de 45 à 180€ (contravention de 3ème classe), ou de 1.500 à 3.000€ (contravention de 5ème classe).

A ce tarif, mieux vaut privilégier le respect entre voisins !

Vente de fleurs au profit de la Ligue contre le Cancer

Vente de fleurs au profit de la Ligue contre le Cancer

Le CCAS de la Commune, en partenariat avec l’association  » La Belle Époque », organise une vente de géraniums au profit du Comité du Gard Ligue Contre le Cancer le

Samedi 03 Avril 2021 à 9h00 au Marché Couvert

Géraniums – Plantes aromatiques : 3.50 Euros l’unité et / ou 10 Euros par 3.

Vous pouvez télécharger l’affiche ci-dessous:

Covid-19 : ouverture de nouveaux centres de vaccination

Covid-19 : ouverture de nouveaux centres de vaccination

Stratégie vaccinale dans le Gard à partir du 25 Janvier   

De nouveaux centres de vaccination sont ouverts ou vont l’être dans le département du Gard afin d’optimiser le déploiement de la campagne contre la propagation de l’épidémie de la COVID-19 notamment pour permettre aux personnes prioritaires de se faire vacciner plus rapidement.

Qui peut se faire vacciner ?

• les résidents et personnels des EHPAD et Unités de Soins de Longue Durée (USLD) ;

 • les professionnels de santé, les aides à domicile intervenant auprès des personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans ou présentant une ou plusieurs des comorbidités suivantes de plus de 50 ans ou atteints de comorbidité suivantes ◦ l’obésité ◦ la BPCO et l’insuffisance respiratoire ◦ l’hypertension artérielle compliquée ◦ l’insuffisance cardiaque ◦ le diabète de type 1 et 2

• les personnes, âgées de plus de 75 ans, séjournant dans les établissements de santé et en service de soins de suites et de réadaptation ;

• les personnes âgées résidant en résidences autonomie, en résidences services et petites unités de vie ;

• les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées.

Depuis le 18 Janvier, la vaccination est étendue

 • aux personnes âgées, de plus de 75 ans, non hébergées en institution.

• aux personnes ayant une pathologie qui les exposent à un très haut risque face à la COVID 19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement à savoir

  • atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
  • transplantés d’organes solides ;
  • transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteints de poly-pathologies chroniques, selon les critères suivant : au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteints de certaines maladies rares voir la liste sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/liste_maladies_rares_cosv_fmr.pdf
  • atteints de trisomie 21.

Où se faire vacciner ?

A partir du 25 Janvier, voici les 9  Centres de vaccination dans le Gard selon l’arrêté préfectoral 2021-01-0007 du 20 janvier 2021

ALESDepuis le 7 janvierCH – Service de Chirurgie Ambulatoire Avenue du Dr Jean GoubertPersonnel de santé Personnes de + 75 ans (à partir du 18/1)0 809 54 19 19 Doctolib.fr
BAGNOLS-SUR-CEZEDepuis le 18 janvierSalle municipale Léo LagrangePersonnes âgées + 75 ans
BAGNOLS-SUR-CEZEDepuis le 8    janvierCH BagnolsPersonnel de santé
UZESDepuis le 13 janvierCH Uzès – Mas Careiron 16 bis chemin du paradisPersonnel de santé
AIGUES- MORTESDepuis le 19 janvierSalle Flamingo Rue des marchandsPersonnes âgées + 75 ans
NIMESDepuis le 6 janvierCHU CAREMEAU Salle de réunion du plan Blanc Hall 1 niveau -3 Rue du Professeur DebréPersonnel de santé Personnes de + 75 ans (à partir du 18/1)
NIMESÀ partir du 26 janvierSalle omnisport et d’escrime Stade des Costières rez-de-chaussée – Avenue de la BouvinePersonnes âgées + 75 ans
VAUVERTÀ partir du 25 janvierSalle George BizetPersonnes âgées + 75 ans
VILLENEUVE-LES-AVIGNONÀ partir du 25 janvierForum des AnglesPersonnes âgées + 75 ans

Comment prendre rendez-vous ?

Prendre rendez-vous est une condition absolue d’accès au centre de vaccination. Il est vivement conseillé de prendre connaissance du formulaire d’entretien pour préparer sa prise de rendez-vous : une aide précieuse pour réunir les informations nécessaires avant de téléphoner. (en annexe)

Vous pouvez prendre rendez-vous par la plateforme www.sante.fr , depuis le vendredi 15 janvier 2021

En cliquant sur le centre le plus proche de chez vous, un lien hypertexte renverra l’usager sur l’adresse www.doctolib.fr pour réserver ses deux créneaux de vaccination : l’un pour la 1ʳᵉ injection, l’autre pour le rappel. Il faudra que vous confirmiez ce second rendez-vous.

Vous pouvez prendre rendez-vous via un numéro de téléphone national (0 800009 110)

Un entretien préalable à la vaccination sera effectué lors du rendez-vous afin de vérifier l’éligibilité à la vaccination de la personne. Il est possible au préalable de se rendre chez votre médecin traitant qui fournira un « certificat d’éligibilité à la vaccination ».

Un prochain centre de vaccination sur la commune ?

Un prochain centre de vaccination sur la commune ?

Depuis lundi dernier, la vaccination a été ouverte à un public plus large (lire : Ouverture du dispositif de prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes âgées et des patients les plus à risque). La liste des centres de vaccination pour le département du Gard affiche désormais 9 points d’accueil. Qu’en est-il alors de la commune ? Peut-elle accueillir un centre de vaccination au sein de ses infrastructures ?

Il est certain que le centre socio-culturel est en capacité d’accueillir un point de vaccination contre la COVID-19. Des soignants du village se sont également porté volontaires. La municipalité a donc fait part de sa disponibilité pour la mise en place d’un tel centre auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Pour l’heure, cette dernière n’a pas retenu la proposition. Un manque évident du nombre de doses de vaccin limite actuellement l’ouverture de nouveaux centres voire en fait fermer certains, comme sur la commune d’Alès (lire l’article de Midi-Libre à ce sujet).

Comment permettre alors aux personnes vulnérables de se faire vacciner ?

Si les centres gardois les plus proches se trouvent sur la commune de Nîmes, des solutions existent pour s’y rendre. Le conseil régional met à disposition des plus de 75 ans des navettes via leurs cars Lio. Quelques conditions sont requises pour en bénéficier :

  • Avoir plus de 75 ans
  • Être autonome et ne pas avoir besoin d’un transport médicalisé de type VSL
  • Avoir pris rendez-vous pour une vaccination, entre 10h et 15h pour les lundis, mardis, jeudis et vendredis et entre 14h et 17h les mercredis.

Quelle procédure pour bénéficier du dispositif ?

Une centrale de réservation est ouverte du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Il convient de réserver au plus tard la veille de votre déplacement avant midi au numéro vert (appel gratuit) suivant : 0 805 460 306. Rappelons également que le CCAS a fait parvenir un courrier de recensement des souhaits de vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans.