Grève de l’Education Nationale jeudi 13 janvier : pas de service minimum d’accueil

Grève de l’Education Nationale jeudi 13 janvier : pas de service minimum d’accueil

A l’occasion du mouvement de grève qui affectera l’Éducation Nationale et les services municipaux périscolaires, jeudi 13 janvier prochain, le service minimum d’accueil scolaire ne pourra pas être mis en place compte tenu du nombre d’enseignants et d’agents grévistes, ainsi que des contraintes du protocole sanitaire (interdiction de brassage des élèves de classes différentes).

En revanche, pour les enfants dont l’enseignant n’est pas gréviste, les accueils périscolaires du matin, méridien et du soir sont maintenus, assurés par le Centre Social Soleil Levant de Manduel.

Attention toutefois, le service de restauration scolaire ne sera pas assuré, et il appartient donc aux parents de fournir un repas froid à leurs enfants. Évidemment, seule sera facturée la prestation d’accueil de 0,50 €.

Les réservations déjà payées seront reportées à la période de réservation suivante.

Nous comptons sur votre compréhension, et restons à votre disposition pour toute difficulté particulière.

Remerciements de l’Association Humanimes

Remerciements de l’Association Humanimes

La remise de la collecte de fournitures scolaires organisée par le Centre de Loisirs Soleil Levant pour l’association Humanimes a eu lieu Mercredi 5 janvier. A cette l’occasion deux des bénévoles ont présenté l’association ainsi que leurs actions.Marine Wazner Milani, la directrice du Centre et son équipe, tiennent à exprimer un grand MERCI à toutes les familles ayant participé à cette collecte qui a rapporté 400€ de fournitures scolaires neuves.

Enfants en danger ? Ayez le réflexe « Allo 119 » !

Enfants en danger ? Ayez le réflexe « Allo 119 » !

Afin de renforcer la lutte contre la maltraitance des enfants et des adolescents, le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, et le Service National de l’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger (SNATED) ont conclu une convention de partenariat pour contribuer notamment à la diffusion la plus large de la communication et de la sensibilisation sur les services et les missions du 119 :

Une mission de prévention et de protection

Accueillir les appels d’enfants en danger ou en risque de l’être et de toute personne confrontée à ce type de situations pour aider à leur dépistage et faciliter la protection des mineurs en danger.

Une mission de transmission

Transmettre à des fins d’évaluation les « informations préoccupantes » concernant ces enfants à la « cellule de recueil des informations préoccupantes » (CRIP), placée sous la responsabilité du président du Conseil Départemental.

En cas de danger imminent nécessitant une mise à l’abri immédiate du mineur, les équipes du 119 contactent sans délai les services de première  urgence  pour  une intervention.

La CRIP prévenue adresse un signalement au Parquet lorsque le mineur est en danger au sens de !’article 375 du Code Civil et que sa famille refuse toute intervention. Le juge des enfants peut alors être saisi et ordonner la mesure appropriée.

Dans quels cas appeler le 119 ?

Si vous êtes témoin ou soupçonnez un mineur d’être en danger ou risquant de l’être.

Comment repérer un enfant ou un adolescent en danger ?

Des symptômes physiques : traces de coups, blessures, scarification, accidents fréquents, problèmes de santé répétés, retard staturo-pondéral, arrêt du développement psychomoteur ou intellectuel, manque d’hygiène…

Des troubles du comportement : changement récent et massif du comportement, violence, agressivité, mutisme, repli sur soi, avidité affective, comportement érotisé, fugues, attitudes craintives ou peureuses, prises de risques, conduites addictives…

Des manifestations psychosomatiques : troubles du sommeil, troubles de comportement alimentaire, énurésie, encoprésie, maux de ventre, malaises…

  • Des signes d’alerte chez les adultes dans l’entourage de l’enfant (famille, institution…) : Attitudes éducatives non adaptées : mode ou rythme de vie, absences ou excès de limites, exigences éducatives inadaptées, sanctions disproportionnées…
  • Comportement à l’égard de l’enfant ou de !’adolescent : absence de soins, manque d’attention, violences physiques, psychologiques ou sexuelles…
  • Comportement des adultes eux-mêmes en grande difficulté (fragilité psychologique, addictions, pathologie, violences conjugales…).

Parlez-en : composez le 119, 24h/24, 7 jours/7.