Face aux inondations, adoptez les bons comportements

Face aux inondations, adoptez les bons comportements

Un mois de pluie en quelques heures : sur l’arc méditerranéen, 15 départements sont particulièrement touchés par des épisodes pluvieux violents, appelés épisodes cévenols, qui correspondent à des masses d’air chaud montant de la mer Méditerranée (flux sud – nord) et bloquées par les Cévennes et le Massif central.

Ces fortes pluies provoquent des crues soudaines et très dangereuses particulièrement en automne.

Pour se protéger d’une inondation, il convient d’adopter les bons comportements.

Mieux vaut rester chez soi et se tenir informé. Ne vous approchez pas des cours d’eau, le courant peut être particulièrement fort. Reportez vos déplacements, même pour aller chercher vos enfants, ils sont en sécurité à l’école. Utiliser sa voiture est extrêmement dangereux : moins de 30 cm d’eau suffiraient à l’emporter. N’allez pas non plus chercher votre véhicule dans un parking souterrain.

Prenez des nouvelles de vos proches et restez informés : les sites de Météo-France (disponibles aussi sur application mobile) et de Vigicrues sont accessibles en permanence et un numéro de téléphone est à disposition (05 67 22 95 00). Ces sites vous donneront l’information sur l’état de vigilance en cours et en cas d’alerte (lorsque le danger est avéré et que les secours sont déployés).

Rappelons que le risque inondation concerne 17 millions de personnes en France et plus de 10 000 communes potentiellement impactées.

Plus d’informations : pluie-inondation.gouv.fr.

Affichez les 8 bons comportements à adopter : http://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2020/09/Sensibilisation-risque-inondation.pdf

Risque incendie : niveau très élevé !

Risque incendie : niveau très élevé !

Compte tenu de la sécheresse actuelle et des vents violents qui soufflent aujourd’hui, METEO FRANCE nous alerte sur un niveau de risque incendie très sévère.

Conformément à l’arrêté préfectoral du 15 juin 2020, sont interdits dans les zones exposées au risque d’incendie et à moins de 200 mètres de ceux-ci :

L’usage de tout appareil ou matériel pouvant être à l’origine d’un départ de feu par échauffement, rotation de pièces métalliques à grande vitesse, flamme nue ou production d’étincelles.

Sont notamment concernés :
* certains travaux mécaniques de type agricole tel que l’usage de moissonneuse, épareuse, appareil de fauche, …
* certains travaux mécaniques de terrassement tel que le broyage de cailloux, l’usage de trancheuse, les brise roches type BRH, …
* certains travaux mécaniques forestiers (gyrobroyeur forestier, épareuse, …) et certains travaux d’entretien des espaces verts, espaces naturels ou bords de voirie nécessitant l’usage de matériels thermiques portatifs (tronçonneuse, débroussailleuse, …),

* certains travaux en extérieur nécessitant l’usage de matériels de découpe, de soudure et d’abrasion tels que poste à soudure, chalumeau, tronçonneuse, meuleuse, disqueuse, groupe électrogène, …

Cet arrêté s’impose à toute personne (particuliers, professionnels, agriculteurs, organismes publics ou privés, associations, fermiers, ayant-droits, …) quelle que soit son activité, sa nature ou sa fonction.

Prévenir et se protéger des feux de forêt

Prévenir et se protéger des feux de forêt

Quelques gestes de bon sens peuvent éviter de grandes catastrophes

Tous les ans, notre territoire est durement touché par des feux, ravageant plusieurs milliers d’hectares de forêt et d’espace naturel (friches, champs, landes, bords de voies routières et ferrées…). Cette année, les conditions météorologiques sont propices à ces départs de feu et, après plusieurs semaines passées chez eux, nos concitoyens auront envie de nature. C’est dans ce contexte que nous devons accroître notre vigilance. Nos forêts et nos espaces naturels sont fragiles, il convient de faire preuve de vigilance pour préserver l’ensemble de la végétation sur tout le territoire national. Par des gestes simples, il est possible de réduire considérablement le risque de départ de feu de végétation : en ne stockant pas de combustibles près des habitations (bois de cheminée, peintures, solvants, citernes de gaz ou de fuel), en n’utilisant pas d’outils susceptibles de provoquer des étincelles (meuleuse, disqueuse, débroussailleuse, poste à souder…) à proximité des végétaux surtout quand ils sont secs, en ne fumant pas à proximité de zone de nature comme les friches ou les champs, en ne jetant pas ses mégots au sol. Si des travaux devaient tout de même être réalisés, privilégier les heures les plus fraîches et éviter les jours venteux.
Rappelons que du fait du changement climatique, il est fortement probable que la saison des incendies de forêt s’allonge dans les années à venir et que les incendies soient plus rapides et plus intenses. La hausse des températures asséchant l’ensemble de la végétation, celle-ci représente un facteur de risque important.

Informations Covid-19. Violences conjugales ou intrafamiliales

Informations Covid-19. Violences conjugales ou intrafamiliales

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire et de la mise en en place du confinement de la population, le Gouvernement affiche la priorité de prise en charge et de l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales, avec notamment des réponses de proximité.

C’est ainsi que les officines de pharmacie, les postes de police et de gendarmerie, et prochainement les centres commerciaux, ont fait l’objet d’une sensibilisation toute particulière avec le déploiement de points d’accompagnement des victimes.

Et la Préfecture du Gard a sollicité les communes pour l’affichage des informations essentielles au signalement et à l’aide aux victimes.

Pour prendre connaissance de l’affiche :