Les professionnels de santé de notre région se constituent en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS)

Les professionnels de santé de notre région se constituent en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS)

Dans le contexte actuel si tendu de la pratique et de l’accès aux soins, les professionnels de santé (infirmiers, médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes… des communes de Bellegarde, Beaucaire, Bouillargues, Caissargues, Comps, Fourques, Garons, Jonquières-Saint-Vincent, Manduel, Redessan, Rodilhan, Saint-Gilles, et Vallabrègues ont décidé de se constituer en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS), dans une logique de projet populationnel. Il s’agit de la CPTS de Costières en Camargue.

Ce type de projet va se généraliser en France, suivi par les Agences Régionales de Santé (ARS) et financé par l’Assurance Maladie. Afin de parer aux conditions si difficiles de la santé, que ce soit pour les patients ou les professionnels, ces derniers sont appelés à construire leur projet local de santé, en fonction du territoire, des populations et des réseaux de professionnels de santé. 

Les enjeux sont importants :

– Retrouver du temps médical au sein de l’exercice ambulatoire, et de l’attractivité pour les médecins de ville.

– Effectuer un lien plus coordonné entre la médecine de ville et l’hôpital ainsi que pour les parcours faisant appels à plusieurs types de professionnels ;

– Construire des solutions pour les soins sans rendez-vous ;

– Permettre le maintien ou le retour à domicile et les soins en ambulatoire, plutôt qu’à l’hôpital ou en établissement ;

– Adapter la prise en charge médicale au développement du caractère chronique de nombreuses pathologies, dans un système de santé conçu pour traiter des épisodes de soins aigus et spécialisés.

Le projet est ambitieux et nécessitera quelques mois pour être mis en place et entamer ses effets. Ce vendredi 6 janvier 2023, une trentaine de professionnels se sont réunis afin de travailler sur les orientations pratiques et prioritaires à mettre en œuvre. Ils remettront leur projet de santé à l’ARS à la fin du mois d’avril.  Concrètement, ils sont déterminés à mettre en œuvre une organisation logistique, à l’échelle des 13 communes, en lien avec les communes, les usagers (France Assos Santé Occitanie), les institutions. 

Ce projet de début d’année est inspirant : Bonne année, bonne santé !

Prévenir, dès à présent, le risque d’incendie

Prévenir, dès à présent, le risque d’incendie

La Préfecture du Gard nous rappelle, comme chaque année, l’effort de débroussaillement qu’il convient de consentir en période hivernale pour prévenir le risque d’incendie estival grâce à la réduction de la végétation arbustive.

L’incendie constitue en effet un risque majeur pour notre département, et chaque année nous devons déplorer la perte de milliers d’hectares de garrigues et de forêts, voire la perte de biens et de vies humaines.

Notre commune, comme la quasi-totalité des communes gardoises, est elle-aussi exposée, comme le rappelle la cartographie du risque d’aléa « feu de forêt » portée à notre connaissance par la Préfecture, et qui touche finalement, potentiellement, tous les secteurs arborés ou végétalisés.

Il est donc important de rappeler quelques règles et gestes de base pour prévenir le risque d’incendie.

  1. Le débroussaillement est obligatoire pour les propriétés situées en zone boisée ou à moins de 200 mètres d’espaces naturels combustibles :
  2. Aux abords des constructions et installations de toute nature, sur un rayon de 50 mètres (même si les travaux s’étendent sur les propriétés voisines) ainsi que sur 10 mètres de part et d’autre des voies privées y donnant accès : le débroussaillement incombe alors au propriétaire de la construction, sous réserve de l’autorisation de pénétrer sur les propriétés voisines.
  3. Sur la totalité du terrain si celui-ci se trouve en zone urbaine du Plan Local d’Urbanisme (zone U) ou s’il fait partie d’un lotissement
  • Le brûlage des déchets verts est interdit aux particuliers, en tout temps.
  • L’emploi du feu en zone boisée ou à moins de 200 mètres d’espaces naturels combustibles est strictement réglementé :
  • Pour les seuls propriétaires ou ayant droit : Autorisation en tout temps dans un foyer spécialement aménagé et attenant aux habitations (type barbecue) ; interdiction de fumer ou d’allumer du feu du 15 juin au 15 septembre et en période de sécheresse
  • Pour les personnes n’ayant ni la qualité de propriétaire, ni celle d’ayant droit : Interdiction de tout emploi du feu toute l’année.

Cette information s’inscrit dans le cadre de la stratégie préventive du risque d’incendie arrêtée par le Conseil Municipal en séance du 26 août 2021 (délibération n°064-2021).

Pour plus de précisions : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Debroussaillement

La carte d’aléa des feux de forêt : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2023/01/Carte-de-lalea-feux-de-foret.pdf

Les bonnes pratiques

Du débroussaillement à l’emploi du feu : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2023/01/Annexe-1-Les-bonnes-pratiques-du-debroussaillement-a-lemploi-du-feu.pdf

2ème réunion publique sur la révision du PLU

2ème réunion publique sur la révision du PLU

La seconde réunion publique organisée dans le cadre de la révision générale du plan local d’urbanisme de la commune était organisée le 15 décembre dernier au centre socioculturel.

Pour mémoire, la première s’était tenue le 17 septembre 2020, et avait permis de présenter l’évolution du contexte législatif et réglementaire depuis 2007, année d’élaboration du PLU, ainsi que le diagnostic de territoire et les enjeux d’urbanisation.

Monsieur le Maire a introduit la réunion en rappelant les fortes contraintes supracommunales qui pesaient aujourd’hui sur les règles locales d’urbanisme, inscrites dans une logique d’aménagement du territoire, de protection de l’environnement et de développement durable, et de nature à répondre aux objectifs du programme communautaire de l’habitat, aux orientations du schéma de cohérence territoriale, et à la planification du schéma régional d’aménagement…

Madame Corinne SNABRE, ingénieur du bureau d‘études URBANIS en charge de la révision du PLU a ensuite présenté les éléments de cadrage de la révision, les grandes orientations du projet communal, puis les principes réglementaires de différentes zones du futur PLU.

Vous pouvez prendre connaissance de cette présentation : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2023/01/Reunion-publique-du-15-decembre-2022-Projet-de-PLU.pdf

A l’issue, l’assemblée a été invitée à faire part de ses observations et interrogations.

La fête de la Saint-Vincent 2023 est toute proche ‼️

La fête de la Saint-Vincent 2023 est toute proche ‼️

Rendez-vous à Jonquières-St-Vincent le dimanche 22 janvier.

🍇 Les producteurs seront heureux de vous faire découvrir leurs nouveautés !

Le village vigneron sera installé dans la grande cour, derrière le centre socio-culturel… Espérons que la météo sera favorable cette année ! 🤞

De jolis bœufs tracteront la charrette de Saint-Vincent. Un grand merci à Jean-Pierre Brun pour cette magnifique idée. On adore 💕

Les réservations pour le banquet gastronomique sont ouvertes. Attention ! La date limite approche : inscriptions jusqu’au mardi 10 janvier à minuit ! Jetez un œil sur le menu, nous sommes certains qu’il vous mettra l’eau à la bouche… 

Consultez le programme et le menu sur notre site Internet https://www.les-amis-de-la-saint-vincent.com/page/188249-descriptif-et-tarifs