Petit rappel concernant le dépôt sauvage de nourriture pour animaux dans la rue

Petit rappel concernant le dépôt sauvage de nourriture pour animaux dans la rue

Devant la prolifération de dépôts de croquettes ou autres sur la voie publique, il est nécessaire de rappeler que :

« D’après l’article 120 du Règlement Sanitaire Départemental (RSD) il est interdit de déposer de la nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons ». De même pour les voies privées, cours ou parties communes d’immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d’attirer les rongeurs. Enfin, « toute mesure doit être prise en cas de risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible ».

Toute infraction à ces dispositions est passible d’une amende de 3ème classe, à hauteur de 450 euros d’amende, rappelle la SPA.

Grève du 19 janvier 2023

Grève du 19 janvier 2023

Département du Gard

COMMUNE DE JONQUIERES SAINT VINCENT

AVIS AUX PARENTS D’ELEVES

Organisation d’un service minimum d’accueil des élèves

en temps de grève, le jeudi 19 janvier

SUPPRESSION DE LA CANTINE SCOLAIRE

Une grève nationale affectera particulièrement nos services scolaires et périscolaires le jeudi 19 janvier

Selon l’Inspection de l’Education Nationale, les intentions de grève sont les suivants :

  • Ecole maternelle Li Droulets : 71 %
  • Ecole Fontcouverte : 13 %
  • Ecole le Mistral : 43 %

Aussi, conformément à ses obligations réglementaires, la commune assurera un service d’accueil confié au personnel communal pour les écoles LI DROULETS et MISTRAL

Les services municipaux d’accueil périscolaire du matin et du soir seront maintenus dans les trois écoles, mais le service de restauration scolaire ne sera pas assuré : vous pourrez toutefois fournir un repas froid à votre enfant, et il ne sera facturé que la prestation d’accueil de 0,50€.

Afin de sécuriser cet accueil exceptionnel, il vous sera demandé de préciser l’identité des personnes habilitées à récupérer votre enfant à l’issue de la journée d’accueil, ainsi que les coordonnées des personnes à joindre en cas d’urgence.

Il est donc important d’accompagner ce jour-là votre enfant à l’école.

ATTENTION : Pour les enfants de l’école MISTRAL (dont les enseignants sont grévistes) qui ne vont pas à l’accueil périscolaire du matin, les parents devront les déposer à l’école maternelle pour le service minimum.

Il importe également de rappeler que le service d’accueil assuré par la commune ne saurait porter que sur la surveillance des enfants, à défaut des qualifications requises pour des activités éducatives et pédagogiques.

Nous vous remercions donc de privilégier une solution de garde familiale, dans la mesure du possible, pour un meilleur confort de votre enfant.

Nous comptons sur votre compréhension et restant à votre disposition pour toute précision complémentaire.

Le Maire,

Jean-Marie FOURNIER

Après l’effort…

Jeudi 12 janvier 2023, l’AGV pas ‘APA a organisé la galette des rois pour ses adhérents. 

Les participants sont venus nombreux partager ce moment de gourmandise et de convivialité.

Le bureau remercie ses adhérents pour leur présence et remercie également ses partenaires : le CCAS, la Conférence des Financeurs, l’ANS et la Région Occitanie.

Les professionnels de santé de notre région se constituent en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS)

Les professionnels de santé de notre région se constituent en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS)

Dans le contexte actuel si tendu de la pratique et de l’accès aux soins, les professionnels de santé (infirmiers, médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes… des communes de Bellegarde, Beaucaire, Bouillargues, Caissargues, Comps, Fourques, Garons, Jonquières-Saint-Vincent, Manduel, Redessan, Rodilhan, Saint-Gilles, et Vallabrègues ont décidé de se constituer en COMMUNAUTÉ PROFESSIONNELLE TERRITORIALE DE SANTÉ (CPTS), dans une logique de projet populationnel. Il s’agit de la CPTS de Costières en Camargue.

Ce type de projet va se généraliser en France, suivi par les Agences Régionales de Santé (ARS) et financé par l’Assurance Maladie. Afin de parer aux conditions si difficiles de la santé, que ce soit pour les patients ou les professionnels, ces derniers sont appelés à construire leur projet local de santé, en fonction du territoire, des populations et des réseaux de professionnels de santé. 

Les enjeux sont importants :

– Retrouver du temps médical au sein de l’exercice ambulatoire, et de l’attractivité pour les médecins de ville.

– Effectuer un lien plus coordonné entre la médecine de ville et l’hôpital ainsi que pour les parcours faisant appels à plusieurs types de professionnels ;

– Construire des solutions pour les soins sans rendez-vous ;

– Permettre le maintien ou le retour à domicile et les soins en ambulatoire, plutôt qu’à l’hôpital ou en établissement ;

– Adapter la prise en charge médicale au développement du caractère chronique de nombreuses pathologies, dans un système de santé conçu pour traiter des épisodes de soins aigus et spécialisés.

Le projet est ambitieux et nécessitera quelques mois pour être mis en place et entamer ses effets. Ce vendredi 6 janvier 2023, une trentaine de professionnels se sont réunis afin de travailler sur les orientations pratiques et prioritaires à mettre en œuvre. Ils remettront leur projet de santé à l’ARS à la fin du mois d’avril.  Concrètement, ils sont déterminés à mettre en œuvre une organisation logistique, à l’échelle des 13 communes, en lien avec les communes, les usagers (France Assos Santé Occitanie), les institutions. 

Ce projet de début d’année est inspirant : Bonne année, bonne santé !