Prévenir, dès à présent, le risque d’incendie

Prévenir, dès à présent, le risque d’incendie

La Préfecture du Gard nous rappelle, comme chaque année, l’effort de débroussaillement qu’il convient de consentir en période hivernale pour prévenir le risque d’incendie estival grâce à la réduction de la végétation arbustive.

L’incendie constitue en effet un risque majeur pour notre département, et chaque année nous devons déplorer la perte de milliers d’hectares de garrigues et de forêts, voire la perte de biens et de vies humaines.

Notre commune, comme la quasi-totalité des communes gardoises, est elle-aussi exposée, comme le rappelle la cartographie du risque d’aléa « feu de forêt » portée à notre connaissance par la Préfecture, et qui touche finalement, potentiellement, tous les secteurs arborés ou végétalisés.

Il est donc important de rappeler quelques règles et gestes de base pour prévenir le risque d’incendie.

  1. Le débroussaillement est obligatoire pour les propriétés situées en zone boisée ou à moins de 200 mètres d’espaces naturels combustibles :
  2. Aux abords des constructions et installations de toute nature, sur un rayon de 50 mètres (même si les travaux s’étendent sur les propriétés voisines) ainsi que sur 10 mètres de part et d’autre des voies privées y donnant accès : le débroussaillement incombe alors au propriétaire de la construction, sous réserve de l’autorisation de pénétrer sur les propriétés voisines.
  3. Sur la totalité du terrain si celui-ci se trouve en zone urbaine du Plan Local d’Urbanisme (zone U) ou s’il fait partie d’un lotissement
  • Le brûlage des déchets verts est interdit aux particuliers, en tout temps.
  • L’emploi du feu en zone boisée ou à moins de 200 mètres d’espaces naturels combustibles est strictement réglementé :
  • Pour les seuls propriétaires ou ayant droit : Autorisation en tout temps dans un foyer spécialement aménagé et attenant aux habitations (type barbecue) ; interdiction de fumer ou d’allumer du feu du 15 juin au 15 septembre et en période de sécheresse
  • Pour les personnes n’ayant ni la qualité de propriétaire, ni celle d’ayant droit : Interdiction de tout emploi du feu toute l’année.

Cette information s’inscrit dans le cadre de la stratégie préventive du risque d’incendie arrêtée par le Conseil Municipal en séance du 26 août 2021 (délibération n°064-2021).

Pour plus de précisions : http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Debroussaillement

La carte d’aléa des feux de forêt : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2023/01/Carte-de-lalea-feux-de-foret.pdf

Les bonnes pratiques

Du débroussaillement à l’emploi du feu : https://jonquieres-st-vincent.com/wp-content/uploads/2023/01/Annexe-1-Les-bonnes-pratiques-du-debroussaillement-a-lemploi-du-feu.pdf

Mieux comprendre le délestage électrique

Mieux comprendre le délestage électrique

L’année 2022 aura été marquée par plusieurs évènements qui ont fini par affecter la production d’électricité : tensions sur le marché de l’énergie, transition écologique, retard des énergies renouvelables, et déficit de production d’électricité d’origine nucléaire. Il en résulte un fort risque de tensions sur le réseau électrique, entraînant de possibles coupures d’électricité et des délestages.

Qu’est-ce-que le délestage ?

Lors d’un délestage, l’électricité est coupée, de façon ponctuelle, dans le but de conserver l’intégrité du système électrique et d’éviter un problème de plus grande envergure. Dans un secteur donné, par zone géographique de 2000 clients en moyenne, l’alimentation électrique est coupée pour deux heures maximum, pendant les périodes de pics de consommation, c’est-à-dire le matin entre 8 heures et 13 heures et le soir entre 18 heures et 20 heures. Le délestage n’est pas permis le week-end.

Les usagers en sont informés la veille aux alentours de 17 heures.

Comment être alerté des coupures d’électricité ?

Pour informer sur l’état de la production électrique et sur les risques de coupures d’électricité, RTE a lancé l’application EcoWatt qui donne trois types de signaux : 

· Vert : situation normale, pas d’alerte

· Orange : tensions sans risque de coupure, appel aux écogestes pour éloigner ce risque 

· Rouge : forte tension et risque de coupures et de délestages si la consommation en électricité ne diminue pas.

Pour consulter Ecowatt :

· Site internet : monecowatt.fr

· Application mobile : EcoWatt

Panne conséquente sur les feux tricolores à l’intersection du chemin des Vendangeurs et de l’avenue Saint Vincent

Panne conséquente sur les feux tricolores à l’intersection du chemin des Vendangeurs et de l’avenue Saint Vincent

La commune demande la plus grande vigilance aux automobilistes qui circulent dans le secteur du chemin des Vendangeurs et de l’avenue de Saint Vincent. En effet, suite à une panne depuis quelques jours des feux tricolores de l’intersection, une défaillance du contrôleur a été diagnostiquée nécessitant son remplacement.  La commande du matériel a été passée à la société Bouygues Energies Services pour un montant de 9.394 €. La date d’intervention n’est pas encore connue à ce jour car les délais de réception de la pièce peuvent s’avérer assez longs. En attendant cette réparation et la sécurisation de la zone, il est recommandé aux personnes qui empruntent ces axes de se montrer très prudents.

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) revu suite aux dernières intempéries

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) revu suite aux dernières intempéries

Suite aux dernières fortes précipitations et le classement de la commune en alerte rouge, une réunion s’est tenue le 22 Novembre dernier en présence des parties concernées dans de telles situations afin de gagner en efficacité et en coordination. Etaient présents : les élus (Mr le Maire, Mme Climent première adjointe, Mme Gayaud adjointe en charge des affaires scolaires et Mme Sevenery adjointe en charge de la petite enfance), les directrices et directeurs  d’école (Mme Blanchais pour l’école le Mistral, Mme Bex pour l’école Font Couverte et Mr Benelli pour l’école Li Droulets), les chefs de services concernés (Mr Quiot pour les services techniques, Mr Dany pour la Police Municipale, Mme Quiot pour le service de cantine, Mme Crouzier en tant que coordinatrice petite enfance, et  Mme Rodolosi responsable des services administratifs) et Mme Wazner Milani responsable du CLSH. Le projet d’un plan communal de sauvegarde pour Jonquières Saint Vincent a été présenté aux participants qui se sont particulièrement  attardés sur le chapitre concernant les risques liés aux intempéries et aux inondations. Il a été établi un protocole commun afin de coordonner les actions des différents intervenants et d’éviter toutes rumeurs malveillantes envers les personnes responsables qui veillent toute l’année à la sécurité de nos enfants.

Des nuages planent sur le projet de déviation de la RD.999

Des nuages planent sur le projet de déviation de la RD.999

Il y a plus de 50 ans aujourd’hui que le réaménagement progressif de l’ancienne route nationale 99, désormais RD.999, reliant Montauban dans le Tarn-et-Garonne à Plan d’Orgon dans les Bouches du Rhône, a « oublié » l’extrémité orientale du tronçon gardois, entre Manduel et Beaucaire.

Et depuis 50 ans les municipalités successives de Jonquières Saint Vincent se sont acharnées à demander la déviation d’une voie classée à grande circulation (15.000 véhicules/jour), autorisant le passage des convois exceptionnels (10 par jour en moyenne annuelle !), qui vient traverser et scinder l’agglomération jonquiéroise.

En 2005, première avancée avec une déclaration d’utilité publique du projet. Mais prorogée en 2010 car suivie d’aucun effet concret…

En 2015, nouvelle avancée significative avec l’acquisition des terrains d’assiette du projet par le Conseil Départemental. Puis plus rien.

En septembre 2019, le Département hasarde enfin une date : les travaux, phasés en trois tronçons (Redessan, Jonquières Saint Vincent et Magna Porta), débuteront « entre 2020 et 2022 ». Force est de constater aujourd’hui que l’on sera plus près de 2022 que de 2020 !

Pressés de communiquer un calendrier un peu plus précis de l’opération, les services du Département, et plus précisément la Direction Générale Adjointe Mobilité et Logistique, ont rencontré Jean-Marie FOURNIER, maire de Jonquières Saint Vincent, et ses adjoints Thierry PESENTI (urbanisme et environnement) et Eric ORTIZ (travaux et sécurité), le 22 mars dernier. Monsieur le Maire a pu exprimer l’impatience de la population, outre le souhait d’une communication plus directe et plus étroite avec sa municipalité.

Las, dès l’élaboration de l’étude d’impact environnemental initiée par le Département, des nuages noirs planent déjà sur le projet et son calendrier : il semblerait en effet que les services de l’Etat remettent en cause une partie du tracé retenu en 2005 dont on aurait découvert, depuis, la grande sensibilité écologique… Et le Département de chercher une solution alternative au tracé initial, pour le tronçon concerné.

Quant à l’exigence immédiate de la commune, qui porte sur le dévoiement du trafic de convois exceptionnels (des bateaux, des rames de métro, des chalets en bois, d’un poids souvent supérieur à 100 tonnes et d’un gabarit hors norme), les services du Département ont annoncé le lancement d’une étude de portance des ouvrages d’art affectés par une déviation vers les RD.135 (le chemin des canaux), RD.6113 (la route d’Arles), et RD.15 (de Bellegarde à Beaucaire). Résultat et rendez-vous dans six mois dans la perspective d’un arrêté municipal limitant, voire interdisant, la traversée d’agglomération jonquiéroise pour les convois exceptionnels…

smart

Travaux sur la RD -999 / Rond-point de la Broue

L’Entreprise EIFFAGE nous informe que des travaux de génie civil vont débuter sur la RD-999, au niveau du rond-point de la Broue, ainsi que sur l’Allée de l’Estrambord – Rue Alphonse Lavallée et au niveau du Marché Couvert, Du lundi 11 janvier 2021 jusqu’au 17 février 2021.

La circulation est en demi-chaussée et sera alternée par feux tricolores.

La circulation est limitée à 30km/h.

Le dépassement des véhicules, autres que les deux-roues, est interdit.

Merci de votre compréhension.